• Consultation publique sur l’avenir de la politique agricole commune

     • Publié le 11 février 2017 • Rubrique(s) Actualités de l'Union europénne, L'Europe près de chez vous, MDE, Tout sur l'Europe

    La Commission européenne a lancé la première étape vers la modernisation et la simplification de la politique agricole commune (PAC), en ouvrant une consultation publique sous la forme d’un questionnaire en ligne à remplir avant le 2 mai. Les contributions reçues viendront étayer les travaux de la Commission visant à définir les priorités pour l’avenir dans le domaine agricole.

    Inaugurée en 1962, la politique agricole commune est l’une des politiques les plus anciennes de l’Union européenne. Elle a évolué au fil des ans pour s’adapter aux enjeux changeants des marchés agricoles. Bien que ses dernières réformes datent de 2013, plusieurs événements majeurs intervenus entre-temps appellent à une réponse plus efficace de la politique agricole commune, comme l’incertitude accrue sur les marchés, la chute des prix et de nouveaux engagements internationaux dans le domaine du changement climatique et du développement durable.

    Ces défis, parmi d’autres, rendent essentiel la modernisation de la politique agricole commune, sa simplification pour alléger encore la charge administrative qu’elle suppose. La politique agricole commune se doit d’être encore plus cohérente avec les autres politiques européennes afin de maximiser sa contribution aux dix priorités d’action de la Commission, aux objectifs de développement durable et à l’accord de Paris sur le changement climatique.

    La Commission s’appuiera sur les résultats de la consultation pour élaborer une communication, prévue avant la fin de l’année, qui fera le bilan du fonctionnement actuel de la politique agricole commune et présentera différentes lignes d’action envisageables dans l’avenir, fondées sur des données fiables.pac france

    M. Phil Hogan, commissaire européen chargé de l’agriculture et du développement rural : « En lançant cette consultation publique, nous demandons à toutes les parties prenantes et à tous ceux qui s’intéressent à l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture européennes de participer à l’élaboration d’une politique pour tous les citoyens d’Europe. Cette consultation publique influera directement sur la feuille de route de la future politique agricole commune annoncée par le Président Juncker en décembre. »

    Souvent critiquée, notamment en France, la PAC verse à notre pays 9 milliards d’euros par an soit 15% de son budget total, sous forme d’aides directes aux agriculteurs, d’encouragement à l’instauration de pratiques agricoles durables, de soutien du marché ou encore de modernisation des exploitations.

    Premier poste de dépense de l’Union européenne (38% du budget européen), M. Hogan estime que « la politique agricole commune produit déjà d’importants bénéfices pour les citoyens européens, qu’il s’agisse de sécurité alimentaire, de la vitalité des zones rurales, de l’environnement rural ou de la contribution à la lutte contre le changement climatique. En traçant une feuille de route pour l’avenir, je suis convaincu que nous pourrons bénéficier encore davantage de cette politique. Mais pour cela nous devons l’affiner, la redynamiser et, bien entendu, la financer comme il se doit. »

    Les résultats de la consultation publique seront publiés en ligne et présentés par le commissaire Hogan lors d’une conférence à Bruxelles en juillet 2017.

    About