• Erasmus, la face cachée d’un grand succès

     • Publié le 23 mars 2017 • Rubrique(s) Actualités de l'Union europénne, Actualités de la Maison de l'Europe, L'Europe près de chez vous, Les temps forts, MDE, Partenaires

    Le programme phare de la mobilité des jeunes en Europe fête ses 30 ans cette année mais n’a rien d’un trentenaire en crise. Au contraire, face à la montée des courants nationalistes et au repli sur soi, Erasmus apparaît plus que jamais indispensable à la prise de conscience d’une citoyenneté européenne et internationale chez les jeunes et à la réponse aux identitaires par une ouverture sur le monde encore plus grande.

    Depuis 1987 et le séjour d’une année à l’étranger des premiers étudiants ayant bénéficié du programme, 5 millions de jeunes adultes ont effectué une mobilité de plusieurs mois à travers le continent dans le cadre d’études, de formation ou de stages. Cependant, même si le cœur du programme reste le même, celui-ci a considérablement évolué depuis ses débuts (durée raccourcie, bourse d’études créée, contingent augmenté…).

    Le public visé s’est élargi grâce à l’octroi d’une bourse d’études offrant un complément de revenus à chaque étudiant sélectionné pour participer au programme. Cela a ouvert la porte à des jeunes issus de classes sociales plus défavorisées qui n’auraient jamais pu se permettre une telle expérience sans cette aide. De plus, alors qu’il ne concernait au départ que les étudiants en études supérieures, il s’est peu à peu ouvert à d’autres catégories (enseignants, assistants de langue vivante, étudiants en césure, lycéens, alternants, stagiaires, apprentis…). Pour ces derniers, la possibilité est très récente. En effet, c’est Jean Arthuis, député européen de notre circonscription Grand Ouest qui a soutenu ce projet au Parlement européen avec succès puisque les premiers bénéficiaires sont partis en octobre 2016.  

    Alors que bien des politiques européennes souffrent d’un manque de visibilité pour le grand public, qui n’a pas entendu parler du programme Erasmus, désormais Erasmus+ ? Cependant, en entendre parler c’est bien, le connaître réellement c’est mieux, même pour ceux qui en ont déjà bénéficié…

    Une conférence d’exception à Rennes

    Dans cette optique, l’ancien directeur de la stratégie Europe 2020 pour la DG « Education et culture » à la Commission européenne Pierre Mairesse reviendra sur les clés du succès de ce programme ainsi que les nombreux apports, parfois insoupçonnés, de sa version élargie Erasmus+ pour la construction d’une solidarité de fait entre nos sociétés européennes (coopération encouragée pour de nouvelles approches pédagogiques et universitaires : développement du numérique, plus grande autonomie des élèves…).

    Pierre Mairesse évoquera donc cette politique européenne sous tous ses aspects lors d’une rencontre organisée par le Rotary Club de Rennes et la Maison de l’Europe de Rennes et Haute Bretagne où interviendront Jeanne-Françoise Hutin, Présidente de la Maison de l’Europe, David Alis, Président de l’ Université de Rennes 1 ainsi que les présidents des six clubs rotariens rennais : Nathalie Charruey, Denis Fisselier, Alain Sollet, Patrick Boquet, Pierick André, Fabien Camédda, J.M Le Bourhis et Gérard Jamain.

    Quoi ? : Erasmus, la face cachée d’un grand succès

    Où ? : Espace Ouest-France, 38 rue du Pré botté, Rennes

    Quand ? : le mardi 28 mars à 17 heures

     

    Retrouvez le programme des actions de l’année pour les 30 ans du programme, avec notamment le trajet de « l’Erasbus » :

    D’Erasmus à Erasmus+ : 30 ans de succès

    Clipboard01

    About