• Une année Erasmus à Limerick en Irlande, nouvelles terres d’Hélène

     • Publié le 6 février 2017 • Rubrique(s) Actualités de la Maison de l'Europe, L'Europe près de chez vous

    Je m’appelle Hélène, j’ai 21 ans et je suis étudiante à Rennes. Je suis rentrée en France après un semestre en Suède et ma plus grande envie était de pouvoir repartir à l’étranger pour découvrir encore plus de choses. Dès mon retour en France, j’ai cherché les possibilités de mobilité internationale. Comme le programme Erasmus+ propose une mobilité en licence et une pendant le master, j’ai à nouveau été sélectionnée pour mon Master 1 afin de partir à l’université de Limerick en l’Irlande.

    irlande

    Facile l’anglais d’Irlande ?

    Beaucoup m’avaient mis en garde sur l’accent irlandais mais il n’est pas si compliqué que ce que l’on pense. Ils parlent parfois vite mais le plus difficile (au début seulement), c’est de comprendre leurs mots importés de l’irlandais, qu’ils appellent « Irish slang ». C’est un langage informel utilisé à l’oral. Par exemple, les irlandais utilisent fréquemment le mot « craic ». Bien que « craic » n’est pas de traduction, il signifie simplement le fun et l’amusement. Les irlandais utilisent « what’s the craic ? » signifiant « comment ça va ? » ou encore « it was a great craic » signifiant « on s’est bien amusé ». C’est aussi un challenge d’apprendre à prononcer leur prénom irlandais comme Aoife, Niamh, Sinead, Cian, Caoimhe, Siobhán,…

    Ça se passe comment dans la vie quotidienne ?

    Les irlandais sont très chaleureux et accueillants. Evidemment ils ont une culture très développée des pubs, de la Guinness, et de la fête. Mais l’Irlande ne se résume pas qu’aux pubs puisque les paysages sont incroyables et la nature offre des vues à couper le souffle (notamment les Cliffs of Moher, Co. Clare et la Giants Causeway à côté de Belfast).

    L’université de Limerick possède de nombreux « Clubs and Societies ». Ce sont des Clubs comme la natation, le krav-maga, le rugby, le trampoline,… Ainsi que des Sociétés comme le théâtre, la défense des animaux, la photographie, la société des internationaux,… Pour ma part, j’ai décidé de rejoindre le club de natation et le club d’aviron. Ce sont des sports que je pratiquais en France et que je souhaitais continuer. Ces clubs m’ont permis de rencontrer de nombreuses personnes de tous les horizons, et surtout des irlandais. L’absence de francophones m’a permis de pratiquer l’anglais et de progresser rapidement.

    L’effort à fournir au début est difficile pour suivre les conversations qui sont souvent rapides, mais l’effort est payant pour découvrir la culture irlandaise.

     avironirish

    Des conseils pour les voyageurs ?

    Concernant les voyages en Irlande, il est relativement facile de se déplacer en utilisant le réseau développé des bus. Contrairement à la France, les trains sont presque inexistants ou alors très chers. L’idéal reste de louer une voiture mais il faut avoir plus de 25 ans pour ne pas payer des sommes excessives. L’international society de l’université propose des voyages organisés entre Erasmus, l’avantage est que cela nous fait visiter beaucoup de lieux mais l’inconvénient est de devoir toujours suivre un groupe (on est un peu moins libre pour visiter ce que l’on veut).

    celtics

    Où es-tu aujourd’hui ?

    A ce jour, le premier semestre est terminé et je suis rentrée en France pour les fêtes de fin d’année. Il y a un mois de vacances entre les deux semestres, ce qui laisse le temps de profiter de son temps libre. Même si les vacances sont toujours agréables, j’ai déjà hâte de retrouver ma vie en Irlande et mes habitudes pour suivre le second semestre.

    About