• Histoire de la création de l’Union européenne

      Au sortir de la seconde guerre mondiale, il était impératif d’envisager les solutions possibles pour empêcher de telles atrocités de se reproduire. C’est dans cette optique qu’un français du nom de Jean Monnet a réalisé qu’un pays a besoin de deux choses pour faire la guerre : de l’acier (pour fabriquer les tanks et les armes) et du charbon pour fournir l’énergie nécessaire aux usines et aux chemins de fer. L’Europe regorgeait de ces ressources, et l’idée de Jean Monnet a été de les mettre en commun la production des pays européens, que les industries soient exploitées par l’ensemble des Etats concernés et que ces derniers discutent et prennent des décisions ensemble, rendant alors la guerre impossible.

      Monnet a alors fait part de son idée à Robert Schuman, ministre du gouvernement français, qui a trouvé l’idée brillante et l’a rendue publique à l’occasion d’un important discours le 9 mai 1950. Ce discours a convaincu les dirigeants français et allemands, mais également belges, italiens, luxembourgeois et néerlandais. Ainsi, la « Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier » (CECA) a été créée en 1951.

      Le travail entre ces 6 pays fut réellement concluant, si bien qu’ils décidèrent de créer une autre association, la Communauté Économique Européenne (CEE), en 1957. Le principal objectif de la CEE était d’établir un marché commun pour les pays membres, afin de faciliter leurs échanges commerciaux en supprimant les contrôles frontaliers, les délais et les droits de douanes qui entraînaient des retards et augmentaient le prix des marchandises en provenance de l’étranger.

    Ce marché commun a rapidement fait ses preuves et a rendu la vie plus facile aux personnes vivant au sein de la CEE. Dans les années 60, les pays voisins de la CEE ont demandé à adhérer à l’association. Après plusieurs années de délibérations, en 1973, le Danemark, l’Irlande et le Royaume-Uni sont devenus membres. Cela a été ensuite le tour de la Grèce en 1981, suivie par l’Espagne et le Portugal en 1986, puis par l’Autriche, la Finlande et la Suède en 1995.

      La CEE comptait alors 15 membres. Au fil des années, elle s’est transformée. En 1992, le marché unique était bâti, et d’autres thématiques étaient en cours de développement. Par exemple, les pays membres travaillaient ensemble à la protection de l’environnement, à la construction de meilleures routes et de meilleurs chemins de fer à travers l’Europe. Les pays riches aidaient les pays les plus pauvres à réaliser leurs projets.

      Pour faciliter la vie des voyageurs, la plupart des pays membres avaient supprimé les contrôles des passeports aux frontières. Les personnes pouvaient désormais circuler librement d’un pays à l’autre. Bref, l’association avait tellement évolué depuis ses débuts qu’elle décida en 1992 de changer de nom à nouveau, pour devenir l’Union Européenne.

    Historique des élargissements de l’UE :

    • 1er élargissement : Royaume-Uni, Irlande, Danemark (1973)
    • 2ème élargissement : Grèce (1981)
    • 3ème élargissement : Espagne, Portugal (1986)
    • 4ème élargissement : Autriche, Suède, Finlande (1995)
    • 5ème élargissement : Chypre, République tchèque, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, Slovaquie, Slovénie (2004)
    • 6ème  élargissementBulgarie, Roumanie (2007)
    • 7ème élargissement : Croatie (2013)