• L’innovation française s’exporte à l’échelle européenne !

     • Publié le 24 juillet 2017 • Rubrique(s) Actualités de l'Union europénne, Actualités de la Maison de l'Europe, L'Europe près de chez vous, Tout sur l'Europe

    Minibus autonomes made in France

    L’Union européenne et le marché commun rapprochent au quotidien les différents Etats membres, et en ce moment même, une start-up toulousaine travaille en étroite coopération avec la capitale estonienne, Tallin.

    Depuis le 1er juillet 2017 et jusqu’au 1er janvier prochain, l’Estonie assure la présidence du conseil de l’UE.
    Durant cette période, deux navettes autonomes seront mises en place dans la capitale estonienne. Ces dernières navigueront sans conducteur dans la ville, pouvant prendre en charge jusqu’à huit personnes. La société en charge de la mise en place de ces navettes est une start-up toulousaine du nom de EasyMile.

    Ces engins traverseront l’une des principales avenues de la capitale estonienne et le trajet aboutira au lieu où se déroulent les conférences de la présidence européenne (Kultuurikatel). Un présentateur sera en permanence à l’intérieur de ces navettes pour avertir les passagers de la nouvelle technologie que sont les véhicules autonomes. Les navettes seront écologiques car fonctionneront à l’électricité.

    Dans le cadre des navettes autonomes, les objectifs sont transversaux avec d’un coté l’innovation, qui incite les start-up à investir en permanence dans la recherche et le développement. Le développement durable est aussi mis à l’honneur avec le fonctionnement électrique des navettes. Enfin, les échanges transnationaux sont de rigueur, avec l’exportation des navettes en Estonie mis aussi la collaboration d’Easy Mile avec Milrem, spécialisé en robotique militaire ou encore Guartime, entreprise estonienne assurant la cybersécurité.

    Sans titre

     

     

    About