• Conseil de l’Union Européenne : changement de présidence !

     • Publié le 1 juillet 2021 • Rubrique(s) MDE

    Aujourd’hui jeudi 1er juillet 2021 la présidence du Conseil de l’Union Européenne change ! Le Portugal d’Antonio Costa laisse sa place à la Slovénie de Janez Janša. Tous les regards se tournent désormais vers les actions du premier ministre slovène, au bord de la dérive autoritaire dans son pays. 

    “Together. Resilient. Europe” est le slogan choisi par la nouvelle présidence pour les six prochains mois

    B1a41b6b Fc1b 476b 8281 Eccf47dc8afd

    Le fonctionnement

    Pour rappel : la présidence du Conseil de l’Union Européenne tourne tous les 6 mois, en fonctionnant sur un cycle de 18 mois (3 présidences). Un État-membre en prend la tête pour 6 mois et assure la continuité des travaux, organise et préside les réunions, établit des compromis entre les 27 gouvernements. Grâce à ce système, tous les pays s’impliquent dans l’Union, renforçant en parallèle le sentiment d’appartenance.

    Le cycle 1er juillet 2020 – 31 décembre 2021 en vient à son troisième État-membre ce jeudi avec la présidence slovène après une présidence portugaise et allemande. Un cycle marqué par la pandémie du Covid-19, le Brexit, la transition écologique, et la relance économique (cadre financier pluriannuel (CFP) 2021-2027 de l’UE, plan de relance Next Generation EU …).

    Le calendrier des présidences est défini jusqu’à 2030 ! À la suite de la Slovénie, ce sera la France (pour la quatrième fois) qui sera à la tête du Conseil ! Affaire à suivre … #PFUE

    Le bilan portugais

     

    « Le temps d’agir : pour une reprise juste, verte et numérique »

    Le Portugal a travaillé autour de cinq objectifs globaux :

    • Une Europe résiliente : Promotion de la reprise, de la cohésion et des valeurs européennes
    • Une Europe verte : Promotion de l’UE en tant qu’acteur mondial de premier plan dans l’action pour le climat
    • Une Europe numérique : Accélération de la transformation numérique au service des citoyens et des entreprises
    • Une Europe sociale : Valorisation et renforcement du modèle social européen
    • Une Europe globale : Promotion d’une Europe ouverte sur le monde

    La présidence portugaise à été fidèle à son programme avec une dizaine de conférences de haut niveau sur tous les sujets : coopération policière entre l’UE et les pays du Moyen-Orient, propriété intellectuelle et transition numérique, protection des adultes vulnérables, inclusion des personnes handicapées, durabilité et le tourisme… Des sommets internationaux ont également eu lieu : sommet UE-Brésil, UE-Afrique, rencontre avec le premier ministre de l’Inde ou encore négociations UE-MERCOSUR. 

    La présidence s’est chargée du lancement du nouveau Corps européen de solidarité ainsi que du Corps européen de gardes frontières et de gardes côtes (FRONTEX). Elle a organisé et lancé l’année européenne du rail. Elle a assuré le suivi du plan d’action européen contre le racisme 2020-2025 et a organisé une conférence sur la recherche européenne contre le cancer. 

    Une “présidence incroyablement réussie”, selon la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen

    En bref, la présidence portugaise à fourni un travail important sur des sujets variés et a respecté ses engagements. Au tour maintenant de la Slovénie de se saisir de cette dynamique pour sa présidence. 

    Le programme slovène

    La Slovénie, membre à part entière de l’Union depuis 2004, occupera sa deuxième présidence du Conseil. 

    Elle mettra l’accent sur les Balkans occidentaux et la poursuite du processus d’élargissement avec notamment l’organisation d’un sommet UE-Balkans à l’automne. Une volonté de travailler conjointement avec les Etats-Unis et l’OTAN est également au programme. Face à la pandémie, la Slovénie qui soutient une véritable Union Européenne de la santé, soutiendra une proposition visant à créer une nouvelle autorité européenne d’intervention en cas d’urgence sanitaire – HERA. Pour la reprise économique, elle s’assurera de l’effectivité des plans de relance Next Generation UE dans chaque Etat-membre. 

    La présidence continuera l’effort dans la transition écologique avec notamment la préparation de la COP26 de Glasgow. La transition numérique sera également au cœur de ses préoccupations et un intérêt particulier sera porté à la question de la cybersécurité en Europe. La Conférence sur l’Avenir de l’Europe (mai 2021 – printemps 2022) sera évidemment au centre des activités de la présidence slovène, qui la verra se dérouler en grande partie pendant son mandat à la tête du Conseil. Le premier ministre slovène a également annoncé vouloir tirer la sonnette d’alarme quand à la démographie négative de l’Europe. 

    Slovenie

    ©JGZ Brdo

    Lieu central des réunions – Brdo pri Kranju


    La présidence de Janez Janša s’annonce compliquée : son soutien régulier à la Hongrie de Viktor Orban, son mépris pour la liberté de la presse, sa volonté répétée de “respecter les identités nationales”, ou encore son refus de désigner deux procureurs délégués au tout nouveau parquet européen, font craindre des tensions fortes entre la présidence slovène et les autres institutions européennes. La discorde est déjà présente : l’exposition d’œuvres d’art au Parlement Européen prévue pour célébrer la nouvelle présidence est annulée. Le gouvernement slovène aurait été en désaccord avec le message d’une œuvre.  


    Klara Le Roch

    About