• Rencontre avec Erwanig Le Roux, Secrétaire Régional de la CFDT Bretagne

     • Publié le 1 octobre 2018 • Rubrique(s) Actualités de la Maison de l'Europe, Les temps forts, MDE

    Après la consultation citoyenne co-organisée le 25 septembre avec la CFDT Bretagne sur le thème “L’Europe sociale : ambitions et exigences”, nous avons interrogé Erwanig Le Roux, Secrétaire Régional CFDT Bretagne.

     

    Pourquoi avez-vous souhaité travailler avec la Maison de l’Europe dans le cadre des consultations citoyennes ?

    Nous avions une volonté commune CFDT Bretagne et Pays de La Loire d’organiser des temps d’échanges citoyens sur le territoire. Dans l’idée de toucher le plus grand nombre de personnes et d’avoir une qualité d’intervenants et une ouverture des points de vue, il nous a paru essentiel de s’ouvrir à d’autres partenaires. Le partenariat déjà existant à Angers entre CFDT et Maison de l’Europe a fini de nous convaincre de contacter celle de Rennes dont nous connaissions déjà un peu les initiatives multiples sur ces questions européennes. C’est un choix que nous sommes contents d’avoir fait tant le travail en commun a été fluide et productif, nous avons également beaucoup de valeurs en commun. Ce 1er café Européen réussi et les relations nouées vont clairement nous amener à encore travailler ensemble.

    Quelles sont vos attentes dans la campagne des élections européennes ?

    Que les candidates et candidats jouent le jeu de l’Europe, que l’Europe soit bien la question centrale, que certains ne se servent pas d’une critique d’une politique nationale comme prétexte à un vote en leur faveur.

    Trop de politiques utilisent Bruxelles comme un bouc émissaire facile, les mouvements populistes et l’euroscepticisme gagnent du terrain en Europe. C’est pourquoi il est temps de tenir de vrais discours sur l’Europe que l’on souhaite demain, pour cela et pour le faire partager il faut montrer ce qu’elle produit, ce qu’elle apporte dans le quotidien de chacun. Les exemples sont nombreux que ça soit sur la libre circulation, le transport, la monnaie bien sûr, la recherche, la culture, le fonds social européen et ce qu’il apporte à des citoyens français en droit à la formation, la garantie jeunes…

    S’il y avait une chose à changer, un dossier à faire avancer au niveau de l’Union européenne, quel serait-il ?

    Le Social ! Il faut redonner confiance dans le projet Européen. Le Brexit, la montée des extrêmes, la crise migratoire dans laquelle on en oublie les valeurs fondatrices de l’Europe sont autant de sujets qui mettent à mal le modèle Européen de démocratie, de paix et de solidarité. Le socle européen des droits sociaux signé le 17 Novembre 2017 lors du sommet de Göteborg est un grand pas en ce sens. Le socle c’est 3 grands axes déclinés en 20 principes généraux, il prévoit notamment le droit à une éducation inclusive et de qualité, formation et apprentissage tout au long de la vie, égalité femmes/hommes, égalité des chances, salaires justes, minimas garantis, dialogue social, garantir la protection sociale (vieillesse, chômage, santé, pauvreté, enfance)… Ce socle est une promesse, il faut maintenant en voir l’application, la CFDT a compris que ca pourrait être un virage important pour l’Europe Sociale, nous entendons bien jouer notre rôle, y compris à la CES (Confédération Européenne des Syndicats) en mettant la pression sur les gouvernements pour transformer l’essai.

    About